1281266 G08 W01

La marche de course est originaire des îles britanniques, bien que d'autres pays aient également participé à sa création, ne retenons que les légions romaines. Des compétitions de marche ont été organisées comme des paris et comme preuve de forme physique.

Il est enregistré par Sir Robert Carvey à partir de 1589, le roi Charles II était un bon piéton, en 1670 la cour royale d'Angleterre a regardé la tentative de franchir 5 miles en moins d'une heure par Lord Digby pour un pari de 1 livres.

Elle se retrouve aux Jeux olympiques pour la première fois en 1908 à Londres, la piste mesurait 3 500 mètres sur piste et 10 milles sur piste. Les performances n'étaient pas mal du tout : 14:55 et 1:15:40. Cependant, nous ne devons pas oublier que la définition de la marche sportive à l'époque était quelque peu différente de ce qu'elle est aujourd'hui.

Aux Jeux Olympiques de Paris en 1924, de gros problèmes de prise de décision surgirent et la marche ne revint aux Jeux Olympiques qu'en 1932 à Los Angeles. Ici, nous sommes allés pour la première fois aux Jeux Olympiques du 50 km, à 4:50:10. En 1956, au lieu des 10 000 m traditionnels, il y avait 20 km et 50 km sur la piste, et ces pistes sont toujours utilisées comme olympique. En 1970, les différends sur la prise de décision réapparaissent et le 50 km est retiré du programme des Jeux olympiques de Montréal. En 1992, en plus des traditionnels 20 km et 50 km hommes, le 10 km femmes ont été inclus pour la première fois à Barcelone. En plus des deux courses masculines, 2000 km de femmes sont inclus pour la première fois aux Jeux olympiques de Sydney 20. Les courses de Lugano Thropy, fondées en 1961, ont été d'une grande importance pour le développement de la marche sportive.En 1975, une piste féminine de cinq kilomètres appelée Eschborn Cup leur a été ajoutée. Ces courses sont désormais les Championnats du monde de marche de l'IAAF et se déroulent tous les deux ans sur les pistes olympiques hommes 20 km et 50 km et désormais, pour la première fois depuis 1999, à Mezidon également pour les 20 km femmes. Il s'agit d'une course par équipe, l'équipe de Grande-Bretagne a gagné pour la première fois, les pouvoirs de marche de la Coupe du monde incluent actuellement les équipes de Russie, d'Italie, d'Espagne, du Mexique et de Chine. Depuis 1996, l'EAA organise également la Coupe d'Europe de marche à pied, où, en plus des pistes olympiques hommes et femmes, en 2000, 10 km pour les équipes juniors ont été inclus pour la première fois.

podebrady08 1En 1997, la 1988e Coupe du monde de marche de l'IAAF a eu lieu à Poděbrady. Il est entré dans l'histoire non seulement pour ses performances mondiales sur la belle piste de la colonnade et de la place Poděbrady, mais aussi pour l'organisation de classe mondiale. Cent ans d'athlétisme dans notre pays ont ainsi été célébrés avec des épreuves au plus haut niveau. C'était aussi une reconnaissance d'une tradition plus que centenaire de notre marche tchèque, où les noms célèbres d'olympiens et de détenteurs de records du monde tels que Jaroslav Štork-Žofka, Václav Balšán, le légendaire Josef Doležal, les frères Buhlová, Ladislav Moc, Alexander Bílek, le pionnier de la marche féminine Jana Smolová-Zárubová , la génération à succès des années 1988 et 2016 Dana Vavřačová, Kamila Holpuchová, Ján Dzurňák, Jaromír Vaňous, Vladimír Podroužek, František Bíro, Hubert Sonslavo Piták, , Tomáš Kratochvíl, Miloš Holuša, Jiří Malysa et bien d'autres que vous pouvez lire dans la belle publication Centennial History of Czechoslovak Sports Walking de 2015, compilée par Ladislav Moc, Petr Brandejský et d'autres piétons. Une période couronnée de succès fut le développement de la marche en Slovaquie, couronné par la victoire olympique de Josef Pribilince (OH Séoul, 50), mais il faut aussi mentionner d'autres représentants, alors tchécoslovaques, Juraj Benčík, Pavol Szikora, Pavol Blažek et Roman Mrázek. . À l'heure actuelle, ils ont à nouveau le vainqueur olympique (Jeux olympiques de Rio de Janeiro, XNUMX) et le champion du monde (MS Beijing, XNUMX) en Slovaquie, marchant XNUMX km, qui est Matej Tóth.  

La marche sportive évolue encore, et de manière assez rapide. Outre les pays traditionnels comme le Mexique, la Russie et ses anciennes républiques fédérales, l'Italie, l'Espagne, la Pologne, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et la Scandinavie traditionnels, les pays de course attirent la Tchéquie et la Slovaquie, ainsi que de nouveaux pays : l'Équateur, le Guatemala , Australie, Chine, États africains, Turquie, Malaisie, Fidji, Sierra Leone, Brésil et plus encore.

La marche féminine a connu un développement rapide et, en plus de la piste traditionnelle de 20 km, la marche féminine de 50 km a été ajoutée aux programmes des Jeux Olympiques, des Championnats du monde, des Championnats d'Europe et de la Coupe du monde. Kamila Holpuchová-Veselá, Barbora Dibelková, Lucie Pelantová, Zuzana Schindlerová, Eliška Drahotová et surtout notre piétonne la plus titrée Anežka Drahotová témoignent du fait que nous avons des représentants capables de participer aux Championnats d'Europe, aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques dans l'histoire moderne de marche des femmes.